La Ville du Bouscat ressort motivée de sa labellisation Engagé RSE

 

© Ville du Bouscat

© Ville du Bouscat

Arrivée au terme de son premier Agenda 21, la mairie du Bouscat (Gironde) a voulu poursuivre sa démarche de développement durable en se faisant évaluer par AFNOR Certification. Celle-ci a permis de mettre en place les lignes directrices d’une stratégie globale, qui devraient se traduire rapidement en actions concrètes. Propos de Yannick Uhel, directeur général des services de la Ville.

Pour quelle raison la mairie du Bouscat s’est-elle lancée dans la démarche Engagé RSE?

Nous étions à la recherche d’une approche managériale très englobante, dans la lignée de la démarche d’amélioration continue mise en place depuis 2011 au Bouscat. En 2014, la démarche RSO (Responsabilité Sociétale des Organisations) m’a semblé d’autant plus pertinente que l’année suivante, nous devions évaluer le plan d’action de notre Agenda 21 débuté en 2012, avec en ligne de mire la préparation d’un nouvel Agenda 21.

Comment ont réagi les élus à cette proposition ?

Le maire et le premier adjoint ont tout de suite compris l’intérêt de cette approche. Très vite a été organisée une séance de présentation de la démarche aux élus de la majorité municipale et de l’opposition. Cette réunion, animée par les conseillers AFNOR, a permis de donner un certain nombre de clés aux élus pour qu’ils s’approprient la démarche.

Comment sest déroulée l’évaluation elle-même ?

Nous avons d’abord fourni un important travail de recensement de documents. 167 ont été transmis à AFNOR : Agenda 21, plan d’action stratégique, conventions avec des partenaires publics… À partir de cette base documentaire, les évaluateurs ont conduit 61 entretiens en interne : élus des deux bords, directeurs et agents territoriaux, organisations syndicales, et 12 en externe : caisse d’allocations familiales, associations locales, etc. Enfin, a eu lieu une première restitution par AFNOR aux élus de la majorité et à l’équipe de direction de la ville. À la rentrée prochaine, une séance de conseil municipal sera consacrée à la restitution complète de cette évaluation.

Comment les agents territoriaux perçoivent-ils cette évaluation ?

Tous ceux qui ont été interrogés l’ont bien vécue. Maintenant, commence un travail de sensibilisation et d’allers-retours permanents avec les 500 agents de la commune pour que cette évaluation se traduise par des actions concrètes.

Quelle notation avez-vous obtenue ?

L’obtention d’une note n’était pas notre priorité. Pour autant, avec 540 points sur 1 000, soit un niveau « confirmé », le résultat nous paraît très satisfaisant, au regard d’une démarche encore naissante pour la commune. Surtout, elle nous donne de vraies perspectives. Elle met en évidence les axes de travail à pérenniser mais, aussi et surtout, les actions à conduire pour avancer.

Par exemple ?

Nous allons mettre en place un conseil local de la vie économique afin d’améliorer la concertation avec les habitants et les acteurs économiques. Le diagnostic a aussi fait ressortir l’importance de l’évaluation de nos politiques publiques. Chaque direction de la ville rend, depuis 2012, un rapport d’activités annuel. AFNOR nous demande de présenter des indicateurs plus détaillés qu’aujourd’hui et de mieux les diffuser. Dernier exemple : le service de l’état civil va entrer dans une démarche Qualiville d’engagement de service. Il va faire évoluer nos méthodes de travail et la relation que nous entretenons avec les usagers.

Avez-vous rencontré des difficultés lors du processus d’évaluation ?

Certains élus ont trouvé la démarche trop complexe et très normative, peu ou pas pertinente pour une petite collectivité comme la nôtre. Elle représente aussi un coût conséquent dans un contexte budgétaire contraint, mais il faut l’envisager comme un investissement rapidement bénéfique pour les finances de la ville.

Avant d’entrer dans la démarche Engagé RSE, la Ville du Bouscat a participé à l’expérimentation du baromètre RSO. Quel intérêt y avez-vous trouvé ?

Le baromètre est une démarche d’auto-évaluation complémentaire du label Engagé RSE, mais plus simple car limitée en interne. Seuls les directeurs et quelques élus ont rempli une vingtaine de questionnaires thématiques, en prenant soin de prouver tout ce qu’ils avançaient en se basant sur la base documentaire que nous avions constituée. Les questionnaires ont ensuite été étudiés par les évaluateurs d’AFNOR. Leurs conclusions ont confirmé un certain nombre d’axes mis en exergue par l’évaluation RSE. Il y manque cependant un regard extérieur. Il est important que l’on s’intéresse à la vision que peuvent avoir les usagers, nos associations et nos partenaires publics sur notre manière de gérer la ville et l’action publique.

encadré Le Bouscat

En savoir plus sur Engagé RSE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>