EDF obtient la certification ISO 50001 pour son parc de datacenters

©EDF - CARAVEO MARC

Mercredi 17 février, AFNOR Certification a remis à EDF la certification AFAQ ISO 50001 récompensant la performance énergétique de son parc de datacenters. Une première, pour des usages en plein essor avec le boom du numérique.

Chez EDF, COP21 rime avec ISO 50001. Pour illustrer son engagement en faveur des technologies bas carbone, l’énergéticien a choisi de passer son parc de datacenters au crible de l’ISO 50001, la norme volontaire internationale fixant les lignes directrices d’un bon système de management de l’énergie, suivant le principe de l’amélioration continue.
Les datacenters, ce sont ces grandes salles abritant des serveurs informatiques distants. Leur consommation d’énergie – en l’occurrence, d’électricité – est importante, car il faut climatiser les pièces abritant les machines qui chauffent par effet Joule. Et mercredi 17 février, c’est sur l’un de ses datacenters dernier cri, un site de 15 000 m² baptisé Noé, à Val-de-Reuil (Eure), qu’EDF a reçu la certification AFAQ ISO 50001 attestant d’un bon management de l’énergie sur l’ensemble de ses centres de données.

3 400 tonnes de CO2 en moins
« La consommation électrique est le premier poste budgétaire de fonctionnement d’un site tel que Noé, d’où l’engagement d’une démarche d’éco-efficacité énergétique », explique EDF, dont le PDG, Jean-Bernard Lévy, était présent en personne pour recevoir la certification. Selon le groupe, quelque 9 % de l’électricité consommée en France l’est pour les besoins des datacenters, ces derniers fonctionnant 365 jours par an et 24 heures sur 24.

En 2015, les deux datacenters qu’EDF exploite en Normandie affichaient une consommation annuelle de 70 GWh. D’ici à deux ans, EDF a pour objectif de diviser par deux sa consommation par serveur, par rapport à 2011 (année de publication de la norme ISO 50001). Les gains énergétiques permettraient alors d’économiser l’émission 3 400 tonnes de CO2, soit l’équivalent de 1 120 vols Paris-Tokyo. Comment ? En jouant sur trois leviers : solliciter des technologies de pointe (capteurs sans fils, éclairage à LED, etc.) ; déployer des solutions de « cloud computing » pour mutualiser les capacités des serveurs (par exemple en regroupant des applications) ; capter l’air extérieur pour abaisser la température de l’eau du système de refroidissement des serveurs.

Pour mesurer cette performance, un seul indicateur fait foi, lequel fait d’ailleurs l’objet d’une nouvelle norme internationale : le « Power Usage Effectiveness » (PUE). Le datacenter idéal devrait afficher un PUE de 1 : tout kWh consommé le serait uniquement par les serveurs informatiques, sans recours aucun à la climatisation. Sur le centre Noé, il est actuellement de 1,74.

EDF Datacenter NOE : centre de stockage de données, infrastructure éco efficace, situé à Val de Reuil, dans l'Eure, près de Rouen. Les bâtiments du Datacenter NOÉ, Val-de-Reuil

©EDF – CARAVEO MARC : EDF Datacenter NOE – centre de stockage de données, infrastructure éco efficace, situé à Val de Reuil, dans l’Eure, près de Rouen. Les bâtiments du Datacenter NOÉ, Val-de-Reuil

Au milieu du gué
Sur les deux datacenters normands d’EDF, la réduction obtenue en termes de consommation d’énergie atteint déjà 10 GWh depuis 2014. Un premier pas vers une nouvelle réduction de 40 % par serveur à l’horizon 2018. « A ce jour, vous avez mesuré que vous étiez déjà à mi-chemin. Lors de votre prochain audit de surveillance, nous vérifierons les économies réalisées grâce à votre système de management de l’énergie », a indiqué Franck Lebeugle, directeur général d’AFNOR Certification, aux équipes récompensées à Val-de-Reuil. Avant de poursuivre : « Cette initiative démontre l’engagement du groupe EDF dans la lutte contre le changement climatique et montre sa capacité d’innovation dans l’utilisation des leviers de la transition numérique au service de la transition énergétique. »

Pour AFNOR Certification, il s’agit là d’un épisode de plus dans une histoire commune : le premier certificat d’EDF par AFNOR Certification date de plus de quinze ans. Et depuis 2009, AFNOR Certification certifie le système de management environnemental ISO 14001 du groupe EDF et des démarches ISO 9001 et/ou OHSAS 18001 de fonctions supports et de production. Bien qu’AFNOR Certification ait déjà eu l’occasion de délivrer la certification AFAQ ISO 50001 à des datacenters opérés par d’autres, EDF se distingue en cumulant ISO 14001 et ISO 50001 pour ses centres de données.

Origine France Garantie
Enfin, AFNOR Certification attribue le label « Origine France Garantie » aux garanties d’origine émises par EDF dans le but d’attester qu’elle produit de l’électricité « verte » à due proportion des volumes souscrits par ses clients dans le cadre d’un contrat de fourniture d’électricité « verte ». Le label « Origine France Garantie » atteste ici de l’origine 100 % française de cette électricité produite à partir de sources renouvelables, en l’occurrence à partir des centrales hydroélectriques d’EDF situées sur le territoire national.

 

En savoir plus sur l'ISO 50001, management de l'énergie En savoir plus sur Origine France Garantie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *