ISO 14001, 18001 et 17100 : AFNOR certifie deux entreprises russes en pleine croissance

De gauche à droite: Myriam Augereau-Landais, directrice AFNOR international, Boris Aronstein, directeur de Techinput et Carolyn Jarvis, directrice AFNOR UK De gauche à droite: Myriam Augereau-Landais, directrice AFNOR international, Boris Aronstein, directeur de Techinput et Carolyn Jarvis, directrice AFNOR UK

Le 1er juillet, le groupe AFNOR a remis au cabinet de traduction spécialisé Techinput la certification ISO 17100, matérialisant la qualité de ses prestations, qu’il réserve à des clients du secteur pétrolier et gazier. De son côté, l’institut russe de recherche VTI, spécialisé dans le génie thermique, reçoit la double certification AFAQ ISO 14001 et OHSAS 18001.

Vendredi 1er juillet, AFNOR était à l’heure russe. AFNOR Certification a en effet fait venir de Moscou deux clients dont sa représentation sur place, AFNOR Russie, a audité l’activité. L’institut de recherche russe VTI, spécialisé dans le génie thermique, a reçu la double certification AFAQ ISO 14001 (version 2004) et OHSAS 18001, récompensant sa politique de management environnemental et de maîtrise des risques. De son côté, le cabinet de traduction spécialisé Techinput reçoit la certification ISO 17100, propre à cette activité, qu’il exerce exclusivement pour le secteur pétrolier et gazier.

VTI, Techinput… Deux acteurs russes, bien introduits dans le monde de l’énergie… et demandeurs de signes de reconnaissance pour afficher leur souci de la qualité. « Plus qu’une récompense, c’est un gage de crédibilité et un passeport pour obtenir des contrats, surtout à l’étranger. Répondre aux exigences locales ne suffit plus », explique Boris Reutov, directeur général de VTI, qui cite comme nouvelles terres d’implantation l’Iran, l’Indonésie, le Venezuela et l’Equateur.

De gauche à droite: Léonid Dvorkin, directeur AFNOR Russia, Isabelle De Labachelerie, AFNOR International, Myriam Augereau-landais, directrice AFNOR International, Alice Lecureux, AFNOR International et Boris Reutov, directeur de VTI

De gauche à droite: Léonid Dvorkin, directeur AFNOR Russia, Isabelle De Labachelerie, AFNOR International, Myriam Augereau-landais, directrice AFNOR International, Alice Lecureux, AFNOR International et Boris Reutov, directeur de VTI

UNE GRANDE RECONNAISSANCE

Boris Aronstein, président fondateur de Techinput, parle de « grande reconnaissance », d’autant que son agence devient la première certifiée de la sorte en Russie, et la première à l’être par le groupe AFNOR. La certification ISO 17100, basée sur la norme volontaire internationale du même nom, porte sur la politique qualité des agences de traduction, et de traduction seulement (excluant donc l’interprétariat).

Pour la décerner, l’auditeur s’assure par exemple que le travail est organisé de telle sorte qu’il favorise la « stabilité de la terminologie » : un terme propre au secteur pétrolier sera toujours traduit par le même terme dans une autre langue, quel que soit le traducteur, au contexte près. Ainsi, le mot russe traduit en piping en anglais reste piping d’un texte à l’autre, et ne devient pas tubing, autre terme désignant une conduite de forage.

UN SESAME REQUIS DANS LES APPELS D’OFFRES

L’ISO 17100 a beau être une certification « de niche », elle est amenée toutefois à se développer, eu égard aux nouvelles demandes des donneurs d’ordres. « Elle est de plus en plus exigée dans les appels d’offres que passent les multinationales du pétrole et du gaz », explique en effet Boris Aronstein. Pour Techinput, décrocher la certification ISO 17100 était donc une condition sine qua non pour croître à l’international, aussi bien depuis ses bureaux moscovites que depuis ses antennes d’Astana (Kazakhstan) et d’Achkabat (Turkménistan). « Le langage de l’ISO est un langage qui passe les frontières », relève Boris Aronstein, qui a acquis cette culture de la certification et des normes volontaires aux Etats-Unis, où est implantée la maison mère de son agence. Ainsi, Techniput a franchi le pas de l’ISO 9001 (management de la qualité) dès 2004.

Chez VTI, Boris Reutov confirme l’intérêt qu’il y a à asseoir ses process sur des normes volontaires, une culture qu’il a commencé à déployer avec l’ISO 9001 lui aussi. Et qu’il entend perpétuer avec l’ISO 50001, la certification distinguant un bon système de management de l’énergie. La cerise sur le gâteau pour un acteur du génie thermique, lui-même amené à professer de bons conseils en matière d’efficacité énergétique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>