Avec l’ISO 55001, Genève Aéroport prend de la hauteur

 

© Genève Aéroport

Certifié AFAQ ISO 55001 depuis le 12 juillet dernier, Genève Aéroport a mené un travail de fourmi autour de ses infrastructures. A la clef : une optimisation des dépenses et une crédibilité renforcée, au service de la pérennité de la structure. Rencontre avec Guy Marguet, responsable de la coordination des projets et méthodes, à la direction de l’infrastructure et de la planification de l’aéroport.

Pourquoi l’aéroport s’est-il lancé dans cette démarche ?

Nous menions déjà de nombreuses actions pour optimiser nos infrastructures, mais la norme volontaire ISO 55001 nous a engagés dans une méthode efficace et partagée par toutes les personnes concernées. J’ai pris l’habitude de résumer l’esprit de cette norme volontaire ainsi : « Extraire de la valeur de nos actifs industriels, à risques consentis ». De la valeur financière, mais aussi de la valeur liée au respect de l’environnement et à la sécurité. C’est cela que nous recherchions en nous lançant dans la démarche de certification.

Quelles ont été les grandes étapes ?

Il a d’abord fallu recenser l’intégralité de nos actifs : de la centrale thermique à la passerelle d’accès aux avions, en passant par les camions de pompiers et les tronçonneuses des équipes en charge des espaces verts ! Au total, nous avons compilé dans un Asset Register plus de 36 000 actifs. Tous sont décrits, nous savons exactement de combien de disjoncteurs de tel type nous disposons, de quand date la dernière inspection… Ensuite, nous avons défini un niveau de criticité pour chacun d’eux : entre une tronçonneuse à remplacer et un camion de pompier, les enjeux ne sont pas les mêmes ! C’est pourquoi nous avons, pour chaque asset, décrit une procédure spécifique, indépendante des consignes des constructeurs. Par exemple, nos voitures circulent sur un tarmac en béton et s’arrêtent et redémarrent sans cesse. Elles nécessitent un suivi différent de la révision annuelle recommandée pour celles qui roulent en ville ou sur autoroute. Des indicateurs nous permettent aussi d’ajuster en permanence notre politique de maintenance.

Comment cette norme est-elle utilisée ?

Nous disposons maintenant d’une vue d’ensemble sur le cycle de vie de chaque asset : achat, maintenance, remplacement… C’est essentiel pour piloter notre activité, en lien avec les services financiers. Je vous en donne trois exemples. D’abord la connaissance, grâce à la GMAO (gestion de la maintenance assistée par ordinateur) du taux de disponibilité des passerelles d’avion, lequel dépasse 99,7%. Ensuite les contrats de maintenance préventive des installations de dégivrage des avions, passés au crible de la RCM (Reliability Centered Maintenance, prévue dans la norme), et revus à la baisse de plus de 100 000 euros avec maintien d’un niveau de risque équivalent. Enfin, la détermination, au centime près, du coût du transport et de scannage d’un bagage du guichet d’enregistrement à l’avion, en prenant en compte l’ensemble des frais d’investissement, de fonctionnement et de maintenance. Cette démarche a impliqué un grand nombre de salariés et de directions de l’aéroport. Nous avons recruté un asset manager qui insuffle la politique, pose les bonnes questions et anime les groupes de travail, dans une logique de transversalité.

Quels sont les bénéfices attendus ?

Nous optimiserons nos coûts de fonctionnement, mais ce n’est pas ce qui nous importe le plus. Nous sommes le premier aéroport d’Europe continentale et la deuxième entreprise suisse à décrocher cette certification. Notre crédibilité est renforcée, auprès par exemple des compagnies aériennes pour qui l’ISO 55001 fournit un solide argument de fiabilité supplémentaire, sur des aspects comme le balayage des pistes ou la vérification des passerelles d’accès. Un vrai avantage concurrentiel pour notre plateforme dans le cadre d’une ouverture de ligne, par exemple. C’est aussi un gage de confiance pour nos concessionnaires (commerces, douanes, contrôleurs aériens, etc.), ainsi qu’au niveau politique.

 

encadre_geneve

En savoir plus sur l’offre de certification AFAQ ISO 55001 d’AFNOR Certification…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *