AFAQ ISO 9001 version 2015 : témoignage des premières entreprises certifiées

© Jennifer Trovato / Unsplash

Une simplification et un moindre formalisme, une meilleure prise en compte de l’environnement de l’entreprise au travers des parties intéressées, une analyse du contexte et des risques: les premiers certifiés AFAQ ISO 9001 version 2015 témoignent de l’intérêt de la norme tout juste publiée.

CIFEA-DMK, une société du Groupe MKG spécialisée dans le marketing relationnel ; la direction Construction Privée de Bouygues Bâtiments Ile-de-France qui construit des bâtiments dans le tertiaire neuf privé (bureaux, lieux de culte, centres commerciaux…) ; le RSI (Régime social des indépendants) de la région Côte d’Azur ; les Papeteries des Vosges acteurs majeurs dans le domaine des papiers minces opaques premium, également certifiées AFAQ ISO 14001 version 2015: ces quatre organismes de profils et de tailles bien différents font partie des premiers à décrocher la certification AFAQ ISO 9001 version 2015.

BATIR UN PROCESSUS DE MANAGEMENT DES CHANGEMENTS

Pour certains, comme Les Papeteries des Vosges, l’audit de renouvellement correspondait à l’arrivée de la nouvelle version. Cette entreprise, qui travaille beaucoup pour le secteur pharmaceutique (papier pour notice), est soumise à des obligations très strictes en matière de qualité. « La version 2015 permet de reconnaitre et de confirmer une nouvelle dynamique qui devient l’essence de nos systèmes de management Qualité & Environnement, indique Adeline Colin, responsable qualité. Les notions de contexte, de parties intéressées et de risques étaient déjà dans notre système. Nous les avons affinées et avons intégré les opportunités. Quant au management des changements, nos clients de l’industrie pharmaceutique sont très exigeants notamment sur le suivi des modifications susceptibles d’affecter la qualité de nos produits et sur l’anticipation des risques. Nous avons donc profité de notre expérience de ces dernières années pour bâtir un processus de management des changements ». L’obtention de la certification version 2015 apparaît donc comme la validation du travail engagé depuis quelques années.

DONNER UN NOUVEAU SOUFFLE

Pour le RSI de la région Côte d’Azur, la version 2015 arrive à point nommé, à un moment où l’organisation évolue. « Le timing était en adéquation pour intégrer cette nouvelle version et donc évaluer notre fonctionnement », souligne Sonia Hamoudi, attachée de direction et responsable qualité. Au moment où le régime social des indépendants fait l’objet de critiques, la certification apparaît comme une réponse pour améliorer la qualité de service.

De son côté, Patrick Daviot, directeur QSE de Construction Privée de Bouygues Bâtiment Ile-de-France, cherchait à « donner un nouveau souffle au système de management de l’entreprise ». Quant à Frédéric Masoero, directeur qualité du Groupe MKG auquel appartient CIFEA-DMK, il estime que « la version 2015 est vraiment en phase avec la réalité de l’entreprise ».

UN AUDIT PLUS FOCALISE SUR LES RESULTATS QUE SUR LES MOYENS

Pour tous, l’intérêt de la version 2015 de l’ISO 9001 réside dans le fait qu’elle accorde davantage d’importance au fonctionnement et aux processus de l’entreprise élargis aux relations avec les parties intéressées qu’au formalisme comme dans la version précédente. « Le lissage de la norme répond mieux aux problématiques réelles d’organisation, juge Sonia Hamoudi. Elle est plus facile à comprendre et le travail documentaire est considérablement allégé. » « Les auditeurs d’AFNOR Certification s’attachent davantage au fond qu’à la forme », renchérit Patrick Daviot.

La prise en compte des différentes parties intéressées, en interne comme en externe (client, fournisseur…) permet de repenser ses processus dans leur globalité. « Cela a remis en cause notre système de partage des connaissances, remarque Fréderic Masoero, et nous avons pu déployer le leadership jusqu’aux agents de production. Sans cette norme, nous ne nous serions pas posés la question. »

Même son de cloche chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France : « la dernière version de l’ISO 9001 invite à prendre de la hauteur sur tous ses processus métiers (travaux, commerce, RH, secrétariat général…) en analysant les enjeux, les opportunités, les priorités et les risques. Ce qui permet de déboucher sur des plans d’actions très pertinents », ajoute Patrick Daviot.

UN OUTIL ADAPTE AUX ENJEUX ACTUELS

L’analyse du contexte et des risques se révèle très précieuse. « L’identification en amont du contexte et des risques répond à nos préoccupations d’améliorer le services aux assurés sociaux », insiste Sonia Hamoudi. « L’évaluation des risques permet de minimiser l’impact que pourrait avoir les évolutions de notre fonctionnement sur nos clients et dans notre environnement au sens large », ajoute Adeline Colin.

« Nous disposons désormais d’un vrai système de management, un outil de progrès adapté à l’entreprise dans son contexte », conclut Frédéric Masoero. Un système que le Groupe MKG entend bien étendre à l’ensemble de ses entités, en les faisant certifier ISO 9001 version 2015.

En savoir plus sur l'ISO 9001 version 2015 et son dispositif de transition Télécharger le guide de transition Version 2015 d'AFNOR Certification

Ce article est également disponible en EN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *