L’application du reporting extra-financier scrutée à la loupe

© Shutterstock - Nonwarit

AFNOR Certification a participé, en tant qu’expert sur la RSE, à une étude sur la 3e année d’application du reporting extra-financier réglementaire, orchestrée par l’association Orée avec le soutien du ministère de l’Ecologie. En comparaison des rapports de 2012 et de 2013, les réponses sont plus complètes en 2014.

« Comme l’année précédente, ce sont les informations sociales qui sont les plus communiquées, suivies par les informations environnementales puis sociétales. Dans une même logique, les entreprises du SBF 120 fournissent des informations globalement plus satisfaisantes que celles des petites entreprises cotées puis des entreprises non cotées », précise Orée.

FOCUS SUR LE CLIMAT

En cette année de COP21, la thématique du climat a été mise en avant, aux côtés de deux autres focus : la biodiversité et la prise en compte de la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) dans la chaîne d’approvisionnement. Bien que de mieux en mieux renseignée, le sujet du changement climatique reste encore difficile à appréhender par les entreprises en termes d’adaptation à ce phénomène car celui-ci demande une vision à long terme. Toutefois, il apparaît que les deux items « rejets de gaz à effet de serre » et « adaptation aux conséquences du changement climatique » sont globalement mieux renseignés que l’année dernière Sur le volet relatif aux rejets de gaz à effet de serre, les entreprises communiquent de façon exhaustive sur leurs émissions totales directes et indirectes, mais aussi sur les mesures pour réduire les émissions.

FOURNISSEURS ET SOUS-TRAITANTS SOUS L’OEIL DE LA RSE

Sur la question de la biodiversité, l’étude observe un renseignement de qualité moindre par les entreprises du SBF 120 et par les sociétés non cotées. Encore peu d’entre elles mettent en œuvre des démarches correctives, proactives et prospectives en la matière. La relative jeunesse de cet item et le manque d’outil ou d’indicateur sur le sujet peuvent expliquer cette qualité moindre dans les réponses apportées par les entreprises. Enfin sur le sujet de la prévention des risques dans la chaîne d’approvisionnement, il ressort que les trois items composant cette thématique (« importance de la sous-traitance », « description des relations avec la chaîne d’approvisionnement » et « prise en compte de la RSE dans la politique d’achat ») sont mieux renseignés cette année. Les entreprises commencent à utiliser des outils d’évaluation, de sélection, d’engagement et d’accompagnement pour prendre en compte la RSE dans les relations avec les fournisseurs et sous-traitants.

Réalisée par Orée avec l’aide d’AFNOR Certification qui dispose de 4 années dans la vérification de reportings RSE et plus de 10 ans dans l’évaluation RSE, l’étude porte sur les informations sociales, environnementales et sociétales, publiées dans les rapports de gestion 2014 de 70 entreprises cotées et non cotées de plus de 500 salariés et de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires ou de bilan.

Consulter le rapport complet En savoir plus sur notre vérification reporting RSE Découvrir notre évaluation RSE AFAQ 26000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *