RSE : un sénateur s’engage dans la labellisation de son cabinet

Credit photo : © Hubert Mouilladi.
RSE Sénateur Cabanel AFNOR Certificat. Credit photo : © Hubert Mouillade.

Mardi 15 novembre, le sénateur de l’Hérault Henri Cabanel a reçu des mains de Franck Lebeugle, directeur général d’AFNOR Certification, l’attestation d’évaluation Engagé RSE, niveau « confirmé », matérialisant son engagement en matière de responsabilité sociétale et celui de son cabinet. Une première pour un élu.

C’est une première en France : un parlementaire s’est fait évaluer, avec succès, sur le terrain de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), comme n’importe quelle société privée ! Mardi 15 novembre, au Palais du Luxembourg, le sénateur Henri Cabanel a ainsi reçu des mains de Franck Lebeugle, directeur général d’AFNOR Certification, l’attestation d’évaluation Engagé RSE matérialisant son propre engagement en la matière et celui de son cabinet.

Avec un score de 595 points sur 1 000, le parlementaire atteint le niveau « confirmé » (l’échelon précédant le niveau ultime « exemplaire ») de cet exercice dont le référentiel est basé sur la norme volontaire internationale ISO 26000. « Vous adressez ainsi un signal fort : celui d’une activité parlementaire qui assume les impacts de ses décisions et qui inscrit son mandat dans le respect des principes du développement durable », a déclaré Franck Lebeugle.

Ancrage territorial et protection de l’environnement

L’évaluation menée par AFNOR Certification, sollicitée comme tiers indépendant, a porté sur la vision et la gouvernance du cabinet, la gestion des ressources humaines, les relations avec les partenaires et l’ancrage territorial, la contribution au développement économique, ou encore la protection de l’environnement. « Vous vous déplacez à bord d’un véhicule hybride, mais vous continuez néanmoins à réfléchir à la manière de diminuer encore votre empreinte carbone dans le cadre de vos déplacements », observe ainsi Franck Lebeugle à l’adresse d’Henri Cabanel. Le sénateur ambitionne en effet de privilégier le train à l’avion pour rejoindre sa circonscription de l’Hérault.

Dans un communiqué, le parlementaire, qui est par ailleurs viticulteur en activité et s’est frotté à la RSE en assistant à la remise de l’attestation Engagé RSE à un domaine viticole voisin, justifie sa démarche ainsi : « Affirmer mes choix et assumer mes actes face à la société. » « Surtout pas pour être donneur de leçons, poursuit-il. Mais pour initier, en tant que parlementaire, un mouvement dont l’exemple est porté en France par des TPE, des PME mais aussi désormais par des filières et des représentants professionnels. Alors pourquoi pas par des élus ? », propose Henri Cabanel, travestissant judicieusement le sigle RSE en RSÉ, pour « responsabilité sociétale des élus ».

Une première qui en appelle d’autres

« Souhaitons que cette grande première soit bientôt suivie par d’autres sénateurs. Et notons que cette démarche peut parfaitement être menée par le Sénat lui-même, pour lui-même et par les députés », rebondit Franck Lebeugle, précisant que l’évaluation ne porte pas sur la personne de M. Cabanel, ni son action politique.

« Celle-ci est sanctionnée par ses électeurs », précisait le directeur général d’AFNOR Certification en février 2016, au lancement de la démarche. Tout comme un dirigeant d’entreprise n’est plus, aujourd’hui, uniquement jugé sur ses résultats financiers, une collectivité ou un cabinet parlementaire peut être évalué au regard de son écosystème que constituent les élus, les entreprises, les associations et les citoyens. »

En savoir plus sur Engagé RSE

 

Credit photo : © Hubert Mouillade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *