YPFB Transporte : la QSE dans les tuyaux

 

©YPFB Transporte

IBNORCA, partenaire bolivien d’AFNOR Certification, a audité avec succès l’entreprise publique YPFB Transporte pour renouveler ses certifications ISO 9001 (qualité), ISO 14001 (environnement) et OHSAS 18001 (santé-sécurité au travail). Une belle histoire commencée en 2002.

Chez YPFB Transporte, cela fait longtemps que le triptyque QSE est dans les tuyaux. Cet opérateur public de gazoducs et oléoducs boliviens s’est lancé dans la certification de son système de management de la qualité, de l’environnement et de la sécurité au travail en l’an 2000. Motivation première : consolider ses processus et améliorer ses indicateurs de performance, deux arguments fondamentaux aux yeux d’une entreprise exerçant un métier stratégique et traitant avec de nombreuses parties prenantes dans toute l’Amérique latine. « La première action a été de solliciter les certifications ISO 9001 et 14001, relate Wilson Zelaya Prudencio, directeur général de YPFB Transporte. Mais pour cela, nous devions relever un défi : convaincre nos employés de l’intérêt à se lancer dans une telle démarche et à se référer à des normes et procédures, certes d’application volontaire, mais très formalisées. »

Comme on ne se réforme pas en un jour, ce travail a pris du temps. Faire évoluer la culture des collaborateurs – de tous les collaborateurs – ce n’est pas rien ! Le travail de documentation et de suivi des processus internes s’est avéré complètement nouveau. « Les collaborateurs ont dû formaliser une check-list pour une opération d’installation d’un équipement de grande envergure au sein d’une station de compression de gaz, raconte Wilson Zelaya. C’est à cette occasion qu’ils ont compris l’intérêt de construire un guide de bonnes pratiques. C’était un premier pas vers la culture de la traçabilité. ».

 

Wilson Zelaya Prudencio, directeur général de YPFB Transporte – ©YPFB Transporte

Une démarche d’amélioration continue

En 2002, YPFB Transporte récolte le fruit de ses efforts et obtient la triple certification ISO 9001, ISO 14001 et OHSAS 18001. Elle devient alors la seule entreprise bolivienne à décrocher ce tiercé gagnant. Mais le plus dur restait à faire : conserver ces certifications au fil des années, un certificat étant valable trois ans. Wilson Zelaya livre sa recette : « Tout réside dans l’amélioration continue. C’est désormais dans notre culture d’entreprise. Nous sommes convaincus que le fait d’offrir des prestations de qualité, d’œuvrer pour réduire notre impact environnemental et de rendre les conditions de travail plus sûres et plus confortables réduit les coûts et maximise nos résultats. Et c’est ce que recherchent également nos actionnaires ! »

Bien que reposant exclusivement sur le volontariat, la certification QSE oblige l’entreprise à une certaine rigueur, à opérer dans un cadre bien défini. Autre atout : la certification crée de la valeur, aussi bien en interne qu’en externe. « En interne, la motivation émanant des collaborateurs améliore la performance. En externe, nos indicateurs montrent que la confiance en notre entreprise atteint un niveau assez élevé, et depuis longtemps », indique Wilson Zelaya.

Un enjeu de réputation à l’international

Cerise sur le gâteau : passés à la « moulinette » du management certifié, les processus opérationnels deviennent complètement transparents. Un aspect important, au regard de l’actionnariat de YPFB Transporte : l’État détient 98,6 % de l’entreprise. « Nous sommes non seulement soumis aux audits internes mais aussi aux audits externes. Nous avons acquis le réflexe de nous améliorer tous les jours », complète Wilson Zelaya. Un gage de crédibilité qui compte aussi à l’export. « Cette certification intégrée fait le jeu de notre réputation à l’international », dit en effet Wilson Zelaya.

Et c’est encore plus vrai quand l’organisme certificateur est, lui-même, implanté à l’international : en l’espèce, AFNOR Certification, et son partenaire local IBNORCA. « En écoutant les auditeurs évaluer notre système de management, lors du dernier audit de renouvellement en 2016, nous avons ressenti une certaine fierté. L’exercice a mis en évidence une vision, une force et une maturité dans tous nos processus », conclut Wilson Zelaya. En un mot, la reconnaissance.

 

YPFB Transporte SA en chiffres

Activité : transport d’hydrocarbures par conduits depuis les différents sites de production répartis dans le pays vers plusieurs centres de consommation sur le marché intérieur et à l’export.

1 070 collaborateurs

8 645 km de conduits (gazoducs, oléoducs, pipelines)

19 stations de régulation de gazoducs

9 stations de mesure

18 stations de régulation d’oléoducs

20 stations de régulation de pipelines

 

En savoir plus sur la certification AFAQ QSE… 

Contacter AFNOR Bolivie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *