Le Label Enfance, le signe de qualité qui rassure dans les crèches marocaines

©DR

Au Maroc, le modèle des crèches privées se développe. Mais comment juger de la qualité de l’accueil d’un établissement à l’autre ? C’est un référentiel AFNOR qui fait juge de paix. Le Label Enfance distingue ceux qui l’appliquent bien. C’est le cas de deux crèches à Casablanca.

Le Maroc est gagné par le modèle des crèches privées, jugées plus à même de répondre aux nouveaux besoins des parents. Mais devant la difficulté d’identifier des critères de qualité identiques d’un établissement à l’autre, un collectif de crèches et le cabinet de conseil Qualifes ont eu l’idée d’élaborer un référentiel spécial, propre aux établissements du pays. Sollicités, AFNOR Maroc et AFNOR International ont ainsi contribué à développer un cahier des charges 100 % marocain, dont la bonne application donne droit à un signe distinctif : le Label Enfance.

Pour un parent, confier son enfant suscite des questionnements bien légitimes. Écouter et partager ces interrogations, ces doutes, ces craintes, voilà la première brique d’une démarche de qualité. « Le référentiel représente un outil de travail précieux pour formaliser en toute transparence nos pratiques quotidiennes et présenter le cadre dans lequel l’enfant évolue. Il permet également de faire reconnaître le professionnalisme des équipes », explique Khadija Hakimi-Ameglio, directrice de l’École Buissonnière, l’une des deux crèches de Casablanca récemment labellisées. Car, il faut bien l’avouer, certaines crèches sont parfois plus préoccupées par l’aspect pécuniaire et la rentabilité que par le bien-être et le développement de l’enfant.

 Le Label Enfance : un cadre structurant et sécurisant

 Pour Fadela Bennani, directrice de la crèche-jardin d’Enfants Kenzi, la réassurance des parents est en effet l’un des objectifs, mais le label récompense également une démarche d’amélioration continue. « Même si nous sommes sensibilisés à la qualité depuis dix-neuf ans, beaucoup de choses restaient à améliorer, tant au niveau des modalités d’inscription que des fondamentaux de sécurité, comme l’obligation d’évacuation en cas d’incendie ou la formation aux premiers secours », témoigne Fadela Bennani.

Le label et le référentiel sur lequel il s’appuie sont aujourd’hui une source de fierté pour les équipes. Ils donnent une grande place à des actions citoyennes, comme la promesse d’accueillir gratuitement un quota d’enfants défavorisés ou présentant un handicap.

Bon sens et bonnes pratiques

Pour Élisabeth Ferro-Vallé, qui est intervenue tout au long du projet marocain avec son expertise d’auditrice pour AFNOR Certification, tout repose sur le partage d’expériences. « Il ne suffit pas de faire des préconisations. Il faut que celles-ci soit réalisables et compatibles avec les us et coutumes locales. Il n’est pas question d’importer un savoir-faire et de l’imposer. J’ai effectué quelques ajustements au référentiel existant et souligné l’importance de certains points à ajouter comme la gestion des risques, des mesures de sécurité et de prévention », explique Élisabeth Ferro-Vallé.

Vient ensuite le temps de tester l’applicabilité sur le terrain, afin de vérifier que les critères définis sont évaluables et quantifiables objectivement par les auditeurs qui se rendront chez le client. L’information doit être simple pour une meilleure compréhension et appropriation de la démarche. « Il est essentiel de placer le curseur au bon niveau, ni trop en-dessous pour ne pas desservir la crédibilité de la certification, ni trop au-dessus pour ne pas freiner les acteurs intéressés par la démarche », souligne Élisabeth Ferro-Vallé.

Ce référentiel marque la volonté de faire bouger les lignes au Maroc. Souhaitons longue vie à la caravane itinérante chargée d’en défendre les bienfaits dans tout le royaume chérifien !

Un label, sept engagements

  • Un projet pédagogique adapté aux besoins de l’enfant
  • Un accueil personnalisé
  • Des modalités d’admission claires et transparentes
  • Une relation basée sur l’écoute et le partage des expériences
  • Un environnement sécurisé
  • Un espace favorisant l’épanouissement de l’enfant
  • Une démarche citoyenne avec accueil gratuit d’enfants défavorisés

 

En savoir plus sur AFNOR Maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *