‘Service France Garanti’, le SAV bleu-blanc-rouge

AFNOR Certification délivre la certification Service France Garanti, pour attester du caractère local d’une prestation de service et ainsi rassurer le client (crédit : DR)
AFNOR Certification délivre la certification Service France Garanti, pour attester du caractère local d’une prestation de service et ainsi rassurer le client (crédit : Krys/DR)

Plateformes téléphoniques, services client… Les entreprises de services peuvent désormais valoriser leur ancrage sur le territoire national. Comment ? En arborant la certification Service France Garanti, proposée par AFNOR Certification pour le compte de l’association Pro France.

La pandémie de Covid-19 a conforté le désir des Français de se tourner vers des produits made in France. Selon une enquête menée par OpinionWay pour l’agence Insign, en octobre 2020, 61 % des sondés déclarent acheter, depuis le premier confinement, le plus souvent possible des produits fabriqués dans l’Hexagone. Une démarche qui vise à soutenir les entreprises françaises et préserver ainsi le tissu économique national. En creux apparaît l’idée de souveraineté économique : relocaliser la production, c’est réduire son exposition aux méfaits de la mondialisation et aux perturbations des chaînes d’approvisionnement à boucles longues.

Service France Garanti : 90 % des contrats de travail de droit français

Pour s’assurer de la provenance de biens matériels, les consommateurs peuvent s’appuyer sur la marque « Origine France Garantie ». Délivrée après audit d’un organisme tiers certificateur comme AFNOR Certification, elle a été lancée il y a dix ans par l’association Pro France, présidée par l’ancien ministre Yves Jégo, dans l’idée de « nous protéger des excès de la mondialisation ». Dans le même esprit, ce regroupement d’acteurs économiques (entreprises, fédérations et organismes professionnels) vient d’inaugurer Service France Garanti, certifiant l’origine hexagonale d’un service. « Jusque-là, indique Khadim Sambe, ingénieur commercial chez AFNOR Certification, n’existaient que des mentions officieuses et parfois trompeuses ».

Pour obtenir la nouvelle certification, l’entreprise candidate doit répondre à deux exigences :

  • 90 % des contrats de travail doivent être de droit français ;
  • 90 % de la main-d’œuvre en contact physique avec les clients, les commerciaux par exemple, sont également soumis à des contrats de travail de droit français.

« La certification s’adresse à la plupart des entreprises de service, précise Khadim Sambe, à l’exclusion des commerces physiques et des restaurants. Elle intéresse déjà des fournisseurs d’énergie, des prestataires de service informatiques, des mutuelles, des agences de communication, des transports de biens, des plateformes Internet… » Peut être certifié l’ensemble de l’activité d’une entreprise de service, ou bien un secteur précis en son sein. Aujourd’hui, les plateformes téléphoniques, les services après-vente ou les services clients représentent environ 70 % des demandes de certification.

Service France Garanti : une démarche de transparence

La certification Service France Garanti demande que 90 % des contrats de travail soient de droit français (DR).

Krys Group est l’une des sociétés pionnières à avoir décroché la certification Service France Garanti, une décennie après avoir été le premier verrier à obtenir la marque Origine France Garantie. Pour Fabiola Ferrari, directrice QHSE du groupe, « nous avions à cœur de valoriser aussi notre service clients, qui s’adresse à nos opticiens, et notre service consommateurs, tous deux dispensés à 100 % sur notre site de Bazainville, dans les Yvelines. » L’ensemble concerne 45 salariés en équivalent temps plein.

La certification peut aussi s’appliquer à des activités de service moins communes, comme la plateforme de jeux en ligne NiceCactus. Ou bien GreenLine, le service de remanufacturing de Ricoh Industrie France. À Wettolsheim, en Alsace, 42 salariés en équivalent temps plein y remettent à neuf les imprimantes et les photocopieurs construits en Asie, trois à cinq ans après un premier cycle de vie. « Nous ne pouvions pas obtenir la certification Origine France Garantie. En revanche, nous cochions toutes les cases de Service France Garanti, puisque l’ensemble de la prestation est réalisé sur le site, avec 100 % du personnel sous contrat de droit français, observe Xavier Battinger, directeur du département Business Development Office de l’entreprise. Cette démarche de transparence vis-à-vis de nos clients répond à deux enjeux : d’abord, faire connaître la prestation GreenLine, qui relève de l’économie circulaire et contribue à soutenir l’emploi en France. Ensuite, mettre en valeur l’ensemble des collaborateurs. »

Service France Garanti : un audit réalisable à distance

Le processus de certification s’effectue en deux étapes : l’entreprise envoie tout d’abord un dossier de candidature, qui contient notamment le registre du personnel et plusieurs exemples de contrats de travail. « Les candidats peuvent s’appuyer sur un petit tutoriel, édité par AFNOR Certification, qui facilite la préparation de l’étape suivante : l’audit », recommande Khadim Sambe.

Pour Service France Garanti, l’audit de certification s’effectue à distance (DR).

Crise sanitaire ou pas, celui-ci s’effectue en visioconférence. « Durant une petite matinée, raconte Kevin Delarosière, responsable QSE de Krys Group, l’auditrice a examiné avec minutie le registre du personnel et épluché plusieurs contrats au hasard. Elle a ensuite interrogé quatre personnes présentes ce jour-là dans nos services pour s’assurer de l’application réelle des contrats. Elle a également vérifié qu’il n’y avait pas de renvoi d’appels vers des plateformes étrangères. » Du côté de Ricoh Industrie France, la double culture documentaire de l’entreprise, asiatique et alsacienne, a facilité la démarche de certification. « Nous avions bien complété le dossier en amont sur les détails des effectifs, se souvient Xavier Battinger, ce qui nous a permis d’anticiper les questions de l’auditeur. » 

Tout juste né, Service France Garanti devrait séduire une centaine d’entreprises avant la fin 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *