La norme ISO 9001 version 2015 au service de la stratégie d’Air Liquide Global E&C Solutions France

Unité Cryocap H2 sur le site de Port-Jérôme (76)

En étant, depuis le 25 septembre 2015, parmi les premières entreprises à être certifiées AFAQ ISO 9001 version 2015, Air Liquide Global E&C Solutions France fait le choix d’un système de management capable d’aligner sa politique qualité sur l’orientation stratégique de son organisation. Son Directeur Général, Philippe Merino, souligne les lignes de force de cette nouvelle version.

Philippe Merino: Certifié depuis plus de 20 ans avec un cycle arrivant à échéance en septembre, le choix de basculer vers la nouvelle norme s’est imposé à nous assez logiquement. Dans un environnement économique mondial concurrentiel et complexe, il nous a semblé important de revoir en profondeur notre système de management de la qualité. Entre notre projet d’entreprise et la réalité de la nouvelle version, il y avait comme une sorte de synchronisation : les orientations que nous souhaitions insuffler à notre projet correspondaient aux grandes lignes de la nouvelle ISO 9001. Le nouveau référentiel renforce l’approche risques et ajoute la notion d’opportunités. Le caractère emblématique de cette nouvelle tendance, nous le retrouvons aussi avec la prise en compte des attentes et besoins de toutes les parties intéressées. Alors qu’auparavant seul le client était au coeur du système de management, la nouvelle version offre également une place importante aux autres parties intéressées que sont notamment les salariés, le groupe Air Liquide, les fournisseurs ou encore les communautés locales. Cet élargissement du spectre correspond à la stratégie intrinsèque qu’Air Liquide Global E&C Solutions France développe déjà depuis un certain temps. Nous sommes donc sur des bases correspondantes.

Vous avez donc revu votre système de management de la qualité jusque dans les détails ?

P.M.: Oui, mais ceci ne représentait pas une contrainte majeure car en étant plus orientée résultats que moyens, la nouvelle version offre plus de flexibilité et d’agilité en ce qui concerne notamment les exigences documentaires. Nous avons toutefois dû revoir l’ensemble de nos processus pour y intégrer les notions de risque et d’opportunité. Quant aux indicateurs, nous les avons revus dans leur intégralité afin qu’ils nous permettent de mesurer nos performances en terme de qualité, de coûts et de délais. Par ailleurs, nous avons pris la hauteur nécessaire et avons ainsi une meilleure transversalité entre les différents processus de notre entreprise permettant de mesurer plus facilement et avec précision l’efficience de notre système de management. Sur la base du triptyque “vision, mission et axe stratégique”, nos processus regroupent différentes activités interagissant pour une même finalité alignée sur notre stratégie. Ils prennent en compte la plus grande complexité du monde de l’entreprise. Encore une fois, c’est une question d’agilité que la version 2015 offre quasi naturellement avec une vision plus pragmatique qui renforce le lien entre stratégie et démarche qualité. C’est une norme qui a su s’adapter à la réalité économique des entreprises.

Pouvez-vous nous donner un exemple concret ?

P.M.: Prenons le processus achats. Il est clair qu’aujourd’hui, la complexité de nos projets nous incite à intégrer les achats au coeur de l’exécution de nos projets, favorisant ainsi les interactions avec notamment les départements techniques, le contrôle qualité ou encore l’équipe projet.

Votre rapport d’audit révèle l’exemplarité de votre démarche…

P.M.: Oui, mais ce n’est pas le plus important. Il fallait avant tout que nous n’ayons pas de points de non-conformité. Et c’est le cas. Ensuite, il nous fallait un rapport d’audit pertinent. C’est aussi le cas car les constats relevés par l’auditeur vont nous permettre de progresser encore davantage. Nous sommes dans une logique d’amélioration permanente et le travail réalisé par AFNOR Certification nous permet d’avoir tous les atouts en main pour répondre comme il se doit à cette volonté. Même si une certification ne fait pas une stratégie, elle peut la conforter. C’est ce que révèle, encore une fois, ce rapport d’audit.

Propos recueillis auprès de Philippe Merino, Directeur Général Air Liquide Global E&C Solutions France.

Fiche identité Air Liquide

 

ISO 9001 Version 2015

Avec plus d’un million de certificats délivrés, l’ISO 9001 est l’outil le plus utilisé à travers le monde pour piloter son organisation et satisfaire ses clients. La certification ISO 9001 constitue un socle pour s’assurer que les besoins de ses clients (ou usagers) sont bien pris en compte et que l’organisme y répond de manière pérenne. En 2015, la norme ISO 9001 évolue pour intégrer les nouveaux enjeux des entreprises, comme l’anticipation des risques et la recherche de la performance.

ISO 9001 version 2015 Guide de transition Version 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *