ISO 20000-1, le passeport business d’EY Romania

© AdobeStock

 

EY Romania a décroché en 2015 la certification ISO 20000-1, attestant de la rigueur de son système de management des services informatiques. L’entreprise la voit comme un accélérateur de développement et la démonstration de ses compétences en conseil. Propos d’Andrei Hatarascu, responsable risques et qualité.

Pourquoi EY Romania a-t-il souhaité obtenir la certification ISO 20000-1 ?

Andrei Hatarascu, responsable risques et qualité chez EY Romania. ©DR

 

Nous sommes déjà certifiés ISO 9001, ISO 14001 et ISO 27001. Il était donc logique que nous visions cette certification supplémentaire centrée sur la qualité d’un système de management des services informatiques, d’autant que nous développons en permanence notre part de marché dans le secteur du conseil informatique. Nous sentions en outre une certaine pression de la part de nos clients. Enfin, nous souhaitions pouvoir affronter encore mieux la concurrence en nous différenciant, au-delà de nos compétences.

 

 

 

 

Comment vous êtes-vous préparés à la certification ?

Nous avons fait appel à un consultant local qui bénéficie d’une grande expérience en la matière. Comme il s’agissait d’un référentiel nouveau pour nous (de son vrai nom NF ISO/CEI 20000-1), il a été un peu difficile de trouver la meilleure façon de l’aborder. Cependant, l’aide de notre consultant ainsi que les connaissances informatiques de nos collègues nous ont permis de déployer un système de management efficace, qui en plus peut être encore amélioré.

Quels ont été les changements observés depuis que EY Romania a été certifié ?

Le marché de l’informatique est l’un des plus dynamiques qui soit. Si l’on veut en faire partie, on doit s’adapter en permanence, apprendre, acquérir de nouvelles compétences et surtout innover. En ce sens, décrocher la certification ISO 20000-1 nous a beaucoup aidés à démontrer à nos clients et à la concurrence que notre cabinet est un acteur important et reconnu du marché. Cela prouve la qualité de nos services et de notre expertise.

Quelles étaient vos attentes ?

Nous souhaitions être considérés comme un cabinet de conseil qui joue un rôle important dans le secteur du consulting informatique. Nous ne voulions pas être connus uniquement pour notre spécialisation dans l’audit financier. Il est donc très profitable de pouvoir désormais présenter nos services à nos clients et aux prospects en mettant en avant la certification qui fait autorité dans ce domaine.

Pourriez-vous illustrer ?

Par exemple, nous avons été surpris d’apprendre que l’obtention de la certification ISO 20000-1 est considérée comme un « plus » pour certains appels d’offres auxquels nous avons participé. Par ailleurs, nous devions présenter nos certifications à nos clients habituels, dans le cadre de l’évaluation annuelle de leurs prestataires. Ils ont été agréablement surpris par le fait que notre système de management des services informatiques avait été certifié par un organisme européen comme AFNOR Certification et qu’il était intégré aux autres systèmes de management qu’ils connaissent déjà.

La certification arrive à terme l’an prochain. Comment le cabinet se prépare-t-il au nouvel audit ?

Nous avons décidé de changer notre fusil d’épaule puisque nous avons engagé un nouveau consultant pour nous aider à nous en occuper. Nous ferons appel à un prestataire externe au moins pour actualiser la documentation, gérer l’audit interne, l’amélioration continue et l’aide au système de management. En ce moment, nous en sommes à l’étape de mise à jour de tout notre système, car nous prévoyons aussi de profiter de ce nouvel audit de certification pour passer à la dernière version de l’ISO 9001.

 

EY Romania

Présent dans 150 pays, EY (ex-Ernst & Young) est l’un des leaders mondiaux des entreprises de services (assurance, impôts, transactions et conseil), avec un chiffre d’affaires de 31,4 milliards de dollars et 250 000 collaborateurs. EY a été l’une des premières entreprises de services à ouvrir des bureaux à Bucarest, dès 1992. En 2017, le cabinet compte trois autres implantations dans ce pays (Cluj-Napoca, Timisoara et Iasi), 20 associés, 770 cadres et des équipes qui continuent à grandir. EY Romania compte parmi ses clients de grandes entreprises et investisseurs dans des secteurs variés tels que le pétrole et le gaz, les services publics et l’énergie, les services financiers, les télécoms, l’immobilier, l’industrie automobile, la production industrielle, le commerce de détail et les produits de consommation.

 

En savoir plus sur la certification AFAQ ISO/IEC 20000-1… 

En savoir plus sur AFNOR Roumanie…  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *